La méditation

La méditation

La méditation a traversé les millénaires. Aujourd’hui, reconnue par la science occidentale, ses bienfaits dépassent de loin ce que nous pouvions imaginer. En effet, la pratique quotidienne de la méditation procure des effets très bénéfiques sur l’amygdale, un "noyau" pair en forme d'amande, logée dans le cerveau qui fait partie du système limbique (émotionnelle) responsable des peurs, du stress et du plaisir. Pratiquée dans de nombreux hôpitaux mais aussi des entreprises et des écoles à travers le monde, la méditation nous montre qu’elle peut changer notre rapport à la vie en améliorant la gestion de nos émotions et en facilitant la concentration et la clarté d’esprit.

La méditation qu’est-ce-que c’est ?
Méditer consiste à se placer en observation des pensées, ce qui permet de se désidentifier de ces dernières sans chercher à influer dessus. La méditation est une forme de présence, d’hyper-présence à ce qui se passe en nous comme à l’extérieur de nous. Ainsi, il nous est possible d’accéder à cette part de Soi qui EST calme et en lien avec tout.
Méditer c’est prendre un temps pour soi, pour se faire du bien, pour s’honorer, pour apprendre à se détendre et développer une clarté d'esprit.

Comment méditer ?
Il n’est pas nécessaire de s’habiller en blanc et d’aller sur une plage déserte ou dans les montagnes Himalayennes pour ce faire.
La méditation peut se pratiquer à n’importe quel moment de la journée, il suffit de s’installer dans un endroit calme où l’on ne sera pas dérangé. En journée, il est recommandé car tout à fait favorable à la pratique de la méditation d’adopter une position assise, éventuellement sur une chaise les pieds bien à plat au sol et le dos assez droit, ou assis dans la position du tailleur, les jambes croisées. À l’heure du coucher, par exemple, vous pouvez adopter une position allongée car si l’endormissement survenait, vous ne dormiriez que mieux.
Notez que le matin nos pensées sont moins actives et nombreuses, par conséquent il peut être plus facile donc bénéfique de méditer.

Dans un premier temps, on peut choisir de se concentrer sur les mouvements de notre respiration, c’est à dire le mouvement de notre cage thoracique ou de notre abdomen si l’on pratique la respiration abdominale. On peut également se concentrer sur les sensations de chaleur au niveau du nez à l’expiration et à la sensation de fraîcheur à l’inspiration. L’on peut garder les yeux huis-clos ou les fermer. Cette concentration sur la respiration permet de porter moins d’attention sur le flot de nos pensées et de cultiver l'état de présence dans le moment présent. Régulièrement, vérifier que l’on est toujours présents aux mouvements de la respiration.


La visualisation est également un outil puissant à utiliser pendant que l’on médite. On peut visualiser un espace réelle ou imaginaire où l’on se sent parfaitement bien. Un espace qui favorise le calme et la sérénité intérieurs.

Selon ce principe de présence à soi, méditer ne se résume pas à une position, à un moment précis de la journée ou à une attention active de notre respiration mais elle peut s’étendre à nos activités quotidiennes. Se balader dans la nature en étant présent aux odeurs, aux sons, à chacun de nos pas, au ressenti de la chaleur du soleil sur notre peau, au vent dans les cheveux est également une forme de méditation. Cuisiner, prendre une douche ou encore discuter avec une personne peuvent tout autant être des moments d’hyper-présence.

Parfois, on s’engage dans des processus compliqués alors qu’une habitude simple comme la pratique de la méditation contribue à notre bien-être au quotidien.

massage-banniere.png
Jocelyn Huet

Accompagnements énergétiques